A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD), qui aura lieu cette année du 20 au 26 Septembre, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir les 17 objectifs que se sont fixés les Nations Unies pour sauver le monde d’ici 2030

Il nous reste 9 ans pour changer nos habitudes quotidiennes de vie et de consommation à la maison et au bureau.

Face à la consommation excessive et l’épuisement des ressources naturelles, au taux de pollution qui augmente et au réchauffement climatique, la protection de l’environnement s’impose à nous aujourd’hui comme une priorité. La réduction de l’impact environnemental est aussi une responsabilité que les entreprises, majoritairement, doivent assumer.

Pour agir au quotidien en faveur de l’environnement, voici plusieurs gestes éco-responsables facile à appliquer sur son lieu de travail.

 

1. Trier ses déchets

@rawpixel.com – fr.freepik.com

Former et inciter ses collaborateurs au tri et recyclage des déchets au quotidien. Chaque entreprise doit effectivement assumer la gestion des déchets qu’elle produit elle-même. Elle peut instaurer un système de tri dans les bureaux (papier, plastique, verre, etc.). Notons que donner sens à ces bonnes pratiques à travers des ateliers incitera vos collaborateurs à maintenir ces gestes au quotidien pendant une longue durée. Et au final ils appliqueront ces éco-gestes également chez eux. Ainsi l’impact de cette stratégie environnementale de l’entreprise ne se limitera pas au lieu de travail.

 

2. Réduire ses déchets

Des réflexes simples au quotidien peuvent être facilement mis en place par les salariés dans leur espace de travail :

  • Eviter les impressions papier inutiles
  • Ramener son propre mug, etc

Le réemploi et la réutilisation des produits en entreprise sont des démarches qui jouent également en faveur de la politique anti-gaspillage. Par exemple : utiliser des appareils informatiques reconditionnés, réemployer ou réparer le mobilier de bureau, encourager l’utilisation des feuilles imprimées en guise de brouillon, etc. Ces éco-gestes au bureau contribuent en effet à réduire les déchets et l’impact environnemental de l’entreprise sur une échelle plus large.

 

3. Économiser l’énergie

@pinnacleanimates  fr.freepik.com

La vie au bureau est bien évidemment consommatrice d’énergie, toutefois les collaborateurs peuvent facilement contribuer à l’économie énergétique, à savoir : éteindre les lumières non-utilisées, éviter de surchauffer les locaux, débrancher les chargeurs non-utilisés, régler les appareils en mode “économie d’énergie” ou en mode veille quand ils ne sont pas utilisés, etc.

Limiter l’impact environnemental commence ainsi par des pratiques éco-responsables facilement réalisables et intégrables au quotidien.

 

 

4. La pause-café et la pause-déjeuner

@gpointstudio – fr.freepik.com

Ces moments de pause sont universels dans tous les environnements professionnels mais il peuvent produire beaucoup de déchets. Afin de limiter le gaspillage durant les pauses, on pourrait par exemple encourager les collaborateurs à se munir de leur propre mug, à limiter l’usage des bouteilles en plastique. En termes de gaspillage alimentaire, nous conseillons aux collaborateurs d’ajuster les portions à leur faim ou de partager ce qui n’a pas été consommé.

 

5. Opter pour le covoiturage

Les transports en voiture étant l’origine principale de la pollution atmosphérique, quelques entreprises contribuent à l’organisation d’un système de covoiturage pour leurs collaborateurs. Cette solution permet non seulement de réduire les nuisances, mais de renforcer également les liens entre collègues. Par ailleurs, les transports communs et le vélo sont d’autres alternatives pour se rendre au travail plus écologiques que les voitures.

 

6. Réduire la pollution numérique

@Feodora – stock.adobe.com

Oui, en effet, le numérique génère sa part d’impacts environnementaux. La nature immatérielle d’Internet peut sembler inoffensive, mais notons bien qu’une recherche sur Google équivaut à 10g de CO2 !

 

 

Voici plusieurs astuces pour réduire la pollution numérique :

  • utiliser des moteurs de recherche engagés tels que Ecosia
  • faire moins de recherches en allant directement sur le site recherché,
  • créer des favoris pour les sites consultés régulièrement,
  • fermer les onglets non consultés, etc.

 

En conclusion, la démarche éco-responsable en entreprise est essentielle et contribue largement à la réduction des pressions sur l’environnement à travers ces quelques gestes simples applicables au quotidien. En tant qu’Entreprise engagée et solidaire, Inspirience vous accompagne dans vos campagnes professionnelles de sensibilisation à travers l’expérience clé-en-main Éco Day. Il s’agit d’une journée ayant comme but de sensibiliser vos collaborateurs aux éco-gestes.

 

Articles Similaires